Mobirise Web Page Builder

SEPTEMBRE 2017

La rose de Jérico

par Gaétan BOUCHARD

Dédié aux peuples qui luttent pour leur liberté et leur indépendance


J'offre ce poème à la belle et courageuse rose du désert, Asma el-Assad, première dame de Syrie, à l'occasion de son anniversaire de naissance du 11 août. Quand j'ai écrit ce poème, j'ai pensé tout particulièrement aux peuples: palestinien, syrien, donbassien, québécois, yéménite, il est cependant destiné à tous les peuples épris de liberté et qui luttent pour la conquérir. 


La rose de Jéricho erre dans le désert saharien, poussée par les redoutables vents du destin, parfois pendant des siècles. Soudainement, sous l'onde déferlante elle s'enracine dans sa terre ancestrale. La pluie salvatrice à nouveau inonde la fleur cachée, alors surgit un nouveau pays, un chant nouveau.

La lune une nuit m'a raconté ton odyssée, 

De ta quête de liberté, ô peuple opprimé !

Nation en éclosion, tu souffres amèrement.

Ces champs t'appartiennent, voici ton chant.


Tu errais dans le désert saharien, 

Sur les dunes de sable brûlant,

Porté par le vent cruel du destin,

En ton cœur gisait un géant.


L'onde soudaine te réveilla un matin,

Tes racines s'accrochèrent à ton pays.

Retombe encore sur toi la pluie,

Et la blanche rose refleurit de ta main.


Se lève alors debout un nation piétinée,

Et le peuple s'élance vers sa destinée.

Résonnent les trompettes de Jéricho 

Sous tes cieux retentit un chant nouveau ! 


Et le glorieux drapeau ondule au vent,

Fièrement au bras du guerrier farouche, 

Qui défend ses frontières ardemment,

Indéracinable comme une solide souche.


G.B.

Partager cette page

S'abonner à « Sans Frontières »


Saisissez votre adresse mail dans l'espace ci-dessous : c'est gratuit et sans engagement

Nous contacter