Mobirise

JUILLET - AOÛT 2017

En Marche… vers l’islamisation de la France (suite)

par Gérard BRAZON

Pendant que nos responsables politiques font mines d’ignorer les conséquences de l’islamisme dans nos pays, les Organisations islamiques travaillent à poursuivre l’islamisation de l’Europe. 

Un lecteur m’a fait parvenir un document datant de 2000, et démontrant cette activité. J’ai, parmi les 110 pages, tenté d’en tirer la substantifique moelle de ce travail de fond sur les rôles de la Mosquées et des Centres culturels islamiques, avec l’idée centrale et prégnante, de la préservation de l’islam authentique, de son message coranique mortifère (Sourate 9 verset 29, http://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/coran-ou-l-incitation-a-la-haine-113603), de sa vision du monde et de son idéologie de fond.

Au regard de ce document, on peut mieux comprendre la nocivité d’une Najat Vallaud-Belkacem et de son ambition à vouloir faire apprendre l’arabe à nos enfants, à la complicité des éducateurs et professeurs des écoles emmenant les écoliers dans des mosquées, à cet apprentissage de sourates et de versets que nos enfants ont dû réciter.

Il est d’ailleurs curieux de réaliser, à travers ce document, que pour les stratèges de l’Action Islamique Culturelle à l’extérieur du Monde islamique, cela n’allait pas de soi, puisqu’ils se méfient de l’enseignement dans nos écoles de France et prônent un enseignement séparé !


EXTRAIT DE LEUR VISION DE L’ISLAM ET DES MUSULMANS DANS UN MONDE NON-ISLAMIQUE

La croissance démographique chez les immigrés musulmans, et leur établissement durable à l’extérieur du Monde islamique,(…) n’est plus passagère et temporaire mais une réalité vivante et établie, avec des spécificités qui lui sont propres. (…) On pourrait donc conclure que l’Islam est devenu une des religions activement présentes à l’extérieur du Monde islamique et il est même, dans certains États européens, la deuxième religion du pays. (France) (…)
La présence de l’Islam en Europe de demain est une réalité palpable appelée à s’y fixer durablement ;(…) Cette réalité et ce qui en découle, la présence de l’Islam en Occident européen, constitue un poids humain et civilisationnel important (…)

De par leurs diverses activités, les Musulmans forment aujourd’hui un pan indissociable du tissu social européen, ont les possibilités et les aptitudes de s’autogérer, de prendre leurs affaires en main, de décider de leur présent et de leur avenir et de remplir positivement leur rôle.
En prenant ces données en considération, nous (ISESCO-Stratégie de l’Action Islamique Culturelle à l’extérieur du Monde islamique) ne pouvons pas rester indifférents au sort des immigrés musulmans, (…) les affinités religieuses et les exigences de l’action islamique nous commandent de mettre en œuvre une stratégie qui nous permette de sauvegarder l’identité culturelle des communautés en Occident, d’en corriger les défauts, de traduire par les faits et les actes notre opposition aux tendances intellectuelles et doctrinaires qui nuisent à notre foi, à notre croyance en l’Islam. Notre seule et unique référence dans cette entreprise, est et sera toujours la culture islamique authentique.


LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES DANS LE DOMAINE CULTUREL


(…) Se protéger de l’invasion et de l’aliénation culturelle et garantir la sécurité culturelle et l’immunité nécessaire au développement de la personnalité du musulman en le formant aux principes de l’islam et de la culture islamique.


LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES AU DOMAINE SOCIAL

(…) Œuvrer à améliorer la situation sociale des communautés musulmanes et les préparer pour qu’elles assument pleinement les conséquences de la vie au sein de la société non-musulmane (…) Orienter les enfants des communautés et des minorités musulmanes pour les aider à se protéger de la mondialisation et de ses effets négatifs sur la famille(…) Activer les divers programmes d’orientation sociale visant à renforcer l’attachement des enfants des communautés musulmanes à leur personnalité musulmane et aux valeurs sociales authentiques.


LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES AUX DOMAINES DE L’ÉDUCATION-ENSEIGNEMENT

Mettre en œuvre les objectifs généraux du développement culturel global visant à éduquer et à former un musulman fier de sa religion et de son identité,(…) Contribuer à garantir aux enfants des musulmans vivant en dehors du Monde islamique, une éducation équilibrée à la fois spirituelle et cognitive afin de les protéger de l’invasion culturelle et de l’aliénation intellectuelle exercée par l’hégémonie de certains systèmes éducatifs. (Éducation Nationale? Ndlr)
L’enfant musulman qui vit et reçoit son éducation dans des sociétés laïques, peut facilement être influencé par les courants qui y circulent et les tendances positives qui s’y amplifient, d’autant plus que la vie scolaire, l’impact médiatique et ses relations avec le milieu favorisent sa réceptivité à ces opinions incompatibles avec l’Islam.
Les enfants des communautés musulmanes s’exposent à un procédé méthodiquement conçu pour les imprégner des valeurs occidentales et leur faire adopter la pensée, le comportement, les us et les habitudes qui sont en corrélation avec ces valeurs. Ce procédé est mis en pratique à partir du cycle scolaire prématernel, et passe par les étapes successives de la formation éducative ; il est doublé par l’influence et l’impact des pressions de la rue et des médias et autres moyens extérieurs, dans l’environnement social et le monde du travail.


A ce stade de la pensée, il devient clair que nous sommes bien à la croisée des chemins. Soit les enfants et donc leurs parents retournent dans leurs pays d’origines, et les enfants baigneront dans un environnement musulman, soit c’est toute la société qui devient musulmane. Il ne peut y avoir deux possibilités. Sinon, c’est le communautarisme ou pire, la partition façon Pakistan en 1948, en clair, une guerre civile !

Tout cela pour dire que les tenants de l’islam savent parfaitement bien qu’une présence musulmane forte dans nos sociétés, peut signifier soit la mort de l’islam à long terme du fait de la porosité entre musulmans et non musulmans dans nos écoles, ou l’islamisation à terme de notre société toute entière avec a minima, la complicité de nos dirigeants politiques depuis quarante ans. En effet, c’est eux qui ont favorisé la mise en place des écoles coraniques et des mosquées qui sert à préserver la progéniture musulmane des « aliénations intellectuelles » de notre société prônant la démocratie et la liberté. C’est eux qui ont permis aux télévisions arabo-musulmanes de diffuser sur notre territoire des messages inégalitaires concernant les droits de la femme. C’est eux qui ont permis l’installation d’antennes paraboliques inondant les tours et les HLM et qui permet la diffusion dans notre pays, de messages religieux contraire à nos lois, et affirmant que la femme n’est pas l’égale de l’homme. 

Ce serait donc, aux yeux de l’ISESCO, une aliénation que de permettre à la femme de se marier et de vivre comme bon lui semble. Une société qui serait « aliénée » parce qu’elle favorise la musique, le chant, la danse, la nourriture et le port de vêtements au gré des désirs individuels. Pire, que les femmes et les hommes puissent ne pas être des croyants et même, qu’ils puissent changer de religion ! 

Quand un politicien vous parle des « valeurs de la République », méfiez-vous ! Quand un musulman vous parle des « valeurs islamiques », méfiez-vous encore plus. L’un cherche à vous embobiner au nom de ses intérêts politiciens car complice de fait de l’islamisation, et l’autre cherche à vous faire oublier que la femme est un champ de labour pour lui (S2v223), et qu’il peut la battre si elle désobéit à son mari. (S4v34)


G.B.


Lire le document : https://www.isesco.org.ma/fr/wp-content/uploads/sites/2/2015/05/Strat%C3%A9gieExtVFLR1.pdf

Partager cette page

S'abonner à « Sans Frontières »


Saisissez votre adresse mail dans l'espace ci-dessous : c'est gratuit et sans engagement

Nous contacter