Mobirise Website Builder

JUIN 2016

Tentative de coup d’état au Kazakhstan

par Karine BECHET-GOLOVKO

Un enchaînement d'évènements laissent songeur. Entre une attaque par des terroristes dits extrémistes islamistes à Aktobe dimanche, l'arrestation de personnes influentes pour tentatives de coup d'état, la situation est particulièrement tendue au Kazakhstan.
Trois informations tombent en même temps dans les médias, sans qu'il soit possible d'affirmer si elles sont ou non liées entre elles.

1. Un groupe de terroristes, dits de tendance islamiste, attaque la ville de Aktobe, centre administratif dans l'ouest du pays

Dimanche 5 juin, un groupe d'individus dévalise deux magasins d'armes, tuent les propriétaires, prennent un bus en otage, une voiture de police est volée, ils attaquent ensuite un bâtiment militaire de la Garde nationale où ils prennent des otages et s'en prennent à divers postes de police dans trois quartiers de la ville. On compte 6 morts, 3 civils et 3 militaires, et une dizaine de blessés.
Une opération contre-terroriste est lancée, les terroristes sont identifiés, Deux sont arrêtés, cinq sont tués.

2. Un groupe de personnages influents du régime sont arrêtés ce matin pour tentative de coup d'état

Le Comité de la sécurité nationale annonce ce lundi 6 juin qu'un groupe de hauts fonctionnaires et de militaires ont été arrêté, car ils sont soupçonnés d'avoir organisé une tentative de renversement du régime. Parmi les personnes visées, on notera la présence du général major Doskalev, de l'ancien premier vice-directeur de la région Sud du ministère de l'intérieur Aïtbekov, de membres du commandement de la région Sud du ministère de la défense B. Jumine et K. Pernebaev ou encore de l'ancien vice-procureur général et ancien membre du Conseil constitutionnel Ilyas Bakhtibaev. 
Et celui-ci, Bakhtibaev, est intéressant, car il y a quelques années de cela déjà, je me souviens l'avoir vu présider à Alma-Ata une table ronde organisée par l'ODHIR OSCE avec différentes personnalités américaines sur l'indépendance de la justice au Kazakhstan. Il faut dire qu'il est un habitué de ces structures. 
Etonnante reconversion ... ou formation.

3. Un homme d'affaire arrêté pour avoir tenté de mettre en place un Gouvernement parallèle

Le dernier élément factuel de cette étrange saga, est l'apparition dans les médias d'un business man arrêté fin janvier 2016. 
T. Tulechov a organisé dans plusieurs villes du Kazakhstan différentes manifestations, utilisant la réforme foncière comme prétexte.
Le but était de déstabiliser le pouvoir par l'organisation de manifestations et de violences civiles, permettant la mise en place d'un Gouvernement parallèle qui était appelé à prendre la place du gouvernement officiel, ainsi délégitimé. Tout rappel avec des faits et personnages réels n'est pas fortuit …

Ici, en revanche, le lien est établi avec le groupe de hauts fonctionnaires et de militaires arrêtés ce matin.

Tokhatar Tuleshov

Que peut-on en dire?

Il semble que différents scénarios de « succession » soient mis en œuvre. Une sorte de répétition générale, pour tester la résistance du régime du Président - pourtant très loin d'être anti-américain - N. Nazarbaïev, voir quel type d'action sera plus efficace ou comment les combiner. Voir comment réagit le régime, quelles sont ses limites. Toutes ces informations permettant d'adapter aux exigences locales la technologie déjà bien rôdée des « grandes révolutions populaires démocratiques pro-européennes », dont nous connaissons les résultats désastreux pour les pays qui ont eu la faiblesse de s'y vendre.


PS: Lors des cérémonies du 9 mai, le Président kazakh Nazarbaïev était toute la journée aux côtés du Président russe, rarement à plus d'un mètre.

K. B.-G.

Partager cette page

S'abonner à « Sans Frontières »


Saisissez votre adresse mail dans l'espace ci-dessous : c'est gratuit et sans engagement

Nous contacter