Mobirise Web Site Maker

MAI 2016




L’ÉDITO

Sans Frontières Mai 2016

Chers lecteurs,

Le mois de mai a été riche en fêtes : le Jour du Travail (le 1 mai), le Jour de la République Populaire de Donetsk (le 11 mai) et d’autres. Mais sans aucun doute le Jour de la Victoire de la Grande Guerre Patriotique est une fête toute particulière. Nous nous souvenons alors de notre histoire et exprimons toute notre fierté face aux grands exploits de notre peuple que nous n’oublierons pas. Nos défenseurs de la Patrie, qui sont dignes de leurs ancêtres, ont présenté un superbe défilé militaire. La participation du « Régiment immortel » devient traditionnelle. C’est un long cortège de personnes portant les portraits de leurs parents ayant participé à cette guerre effrayante. Ainsi, en marchant dans la rue principale de notre ville à ce jour solennel, nos héros demeurent toujours vivants. En ce jour de joie, les Donetskiens rêvaient également d’une paix et d’une victoire de la guerre qui sévit toujours dans notre pays.
Pendant les fêtes plusieurs délégations étrangères ont visité Donetsk, parmi lesquelles une délégation française. Le 10 mai s’est déroulée la Table ronde « La Situation dans le Donbass dans le contexte des processus géopolitiques contemporains ». C’est avec un grand intérêt que nous avons pu écouter les interventions des délégués français Nikola MIRKOVIC (un des fondateurs de l'ONG Solidarité Kosovo, auteur de « Le Martyre du Kosovo »), Xavier MOREAU (homme d'affaires, directeur du Centre d'analyses politico-stratégiques STRATPOL), Philippe MIGAULT (directeur du Centre européen d'analyses stratégiques) et Emmanuel LEROY (politologue, Président de l'association humanitaire Urgence Enfants du Donbass). Ce dernier nous a par ailleurs fait l’honneur de nous offrir un article « Les causes profondes de la guerre dans le Donbass » dans le présent numéro de « Sans Frontières ».
Dans ce numéro nous évoquerons les différents types de nationalismes. Un nationalisme peut provoquer une haine envers un autre peuple, à l’instar du massacre du 2 mai 2014 à Odessa que rappelle Karine BECHET-GOLOVKO. Mais il y a le nationalisme qui représente l’amour de sa Patrie et sa culture, tel que le nationalisme russe présenté dans l’article de Pascal TRAN-HUU. Pour ne pas sombrer dans la xénophobie, il tient d’avoir un niveau de tolérance ethnique que nous présente PEN’KOVA O.B. à travers ses études sur la population Donbass.
D’autre côté l’équipe de « Sans Frontières » souligne toujours un grand besoin des échanges culturels, que ce soit entre la France et la République de Donetsk ou la Russie, mais également dans les relations franco-chinoises. La Défense de la langue française tient toujours une place particulière dans notre journal, pour laquelle une institution particulière existe à Bruxelles que nous présente Véronique LIKFORMAN, Secrétaire générale de la DFL Bruxelles-Europe, et de nombreuses activités à Donetsk illustrées par Galina KAPANADZÉ.
Politique et relations internationales. Tandis que notre expert politique Guillaume BERNARD nous fait découvrir le mouvement dextrogyre à travers l’idéologie de la gauche et de la droite. Ilya NAVKA nous présente quelques aspects de la participation du capital français au développement industriel du Donbass.
En ce mois de commémoration de la Victoire, il est très difficile de ne pas évoquer général Joukov. Olivier MENUT a fait une très belle étude historique et phaléristique sur ce personnage, hors du commun, qui a su vaincre les généraux d’Hitler. Tandis que Romain JACQUET nous rappelle la situation sur les fronts français, belge et russe durant le mois de mai 1916 dans ses chroniques historiques de la Première Guerre Mondiale.
Guillaume LOPEZ, un Français qui a vécu deux ans à Donetsk, a déclaré la guerre aux groupes Eni et Royal Dutch Shell. Pourquoi ? A vous de le découvrir.
Dans les chroniques littéraires, nous analyserons, avec Michel MOGNIAT, « Harry Potter ».
Pour vaincre il faut encore avoir les forces et la santé. Ce sont le Docteur Bernard-Philippe BULLIDON et le chef David BRET qui en sont experts.

Bonne lecture à tous.

Elena SYDOROVA
Rédacteur en chef

Partager cette page

S'abonner à « Sans Frontières »


Saisissez votre adresse mail dans l'espace ci-dessous : c'est gratuit et sans engagement

Nous contacter