https://mobirise.com/

MARS 2016

Journée portes ouvertes à la bibliothèque française de l'Université Nationale Technique de Donetsk (UNTD) : 20 ans d'activités francophones

par Guennady KLIAGUINE

Dans le cadre de la célébration du 95ème Jubilé de notre université qui aura lieu à la fin du mois de mai nous avons invité nos amis francophones pour fêter encore un évènement marquant coïncidant avec les Journées internationales de la Francophonie.

La journée Portes Ouvertes à la bibliothèque française de l’Université nationale technique de Donetsk a été organisée conjointement par le département français de l’université et par le tout jeune Institut franco-russe de Donetsk.

Le but de cette manifestation a été à la fois de fêter les 20 ans d’activités de cette bibliothèque mais également de permettre aux nouveaux étudiants et professeurs qui apprennent et perfectionnent leurs compétences en français sur objectifs spécifiques, de découvrir les possibilités qu’offrent la bibliothèque et les bases documentaires disponibles en libre accès.

L'histoire de la création de la bibliothèque française et de la salle de lecture sont indissolublement liées à l'histoire de la faculté française technique (dite le Département français des sciences et techniques) de notre université.

Je rappelle que le Département français des sciences et techniques a été fondée en décembre 1993 et il demeure jusqu'à présent comme l’unique faculté sous cette forme dans tout l'espace postsoviétique. Son originalité consiste en ce qu'ici, dans les conditions des grandes écoles supérieures d’ingénieurs, nous avons élaboré et réalisé le système de formation des cadres de qualification supérieure (la formation suivant le système LMD) sur la base de la langue française avec des objectifs spécifiques orientés à la fois pour les candidats ayant des connaissances initiales de la langue française mais également pour les débutants dans la langue française. Le potentiel pour la réalisation de ce projet a été la présence au sein de l'université de plus de 40 professeurs ayant l'expérience de travaux réalisés avec les universités francophones principalement dans les pays d'Afrique.

La fonction initiale était de transformer la langue française en outil supplémentaire du perfectionnement de la formation professionnelle de nos promus.

Nous avons organisé le premier groupe d'étudiants (c'étaient les sidérurgistes) en mars 1994. Nous comprenions la complexité de la réalisation du projet dans les conditions d’absence d'expérience sur les méthodes de l'enseignement mais également par défaut de sources bibliographiques de références françaises scientifiques et techniques et de manuels spécifiques. En outre, nous n'avions pas obtenu l’autorisation du Ministère de l'éducation et des sciences d'Ukraine pour initier une telle réalisation. Aussi, dans les premiers temps, il a fallu jouer avec le Ministère « à cache-cache ».

Nous avons ensuite reçu une grande aide de la part de l'Ambassade de France en Ukraine. Quelques-uns de nos professeurs sont allés suivre une formation au CAVILAM – Alliance française de Vichy et au sein de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris (CCIP). Nous avons ensuite reçu de l'Ambassade quelques manuels et des dictionnaires, ainsi que certains documents méthodiques de la CCIP.

Nous avons ultérieurement reçu une plus grande quantité de livres à la suite de l'exécution d'un projet commun avec notre partenaire français. Il s'agissait d'un événement lié à l'activité de notre théâtre d'étudiant français, qui a été fondé en 1995 et est devenu le vrai centre original de la créativité étudiante.

La reconnaissance internationale de l'activité du théâtre francophone de l'UNTD a amené à ce que notre théâtre soit devenu membre de l'Association Internationale des Théâtres francophones universitaires. En 1996 on mettait en scène le premier spectacle « Médée » selon la pièce de Jean Anouilh. Ce spectacle était présenté au festival International des spectacles francophones à Kiev, et il a reçu le prix pour le meilleur rôle féminin.

La deuxième pièce, que la troupe a mis en scène en 1997, était tiré d’une œuvre de Jean Cocteau « Parents terribles ». Puis les spectacles suivants se sont enchaînés : une pièce d’Albert Camus « Caligula », une pièce de Jean Cocteau « La machine à écrire »,  de Copi1 « Tour de la Défense” » et de Françoise Sagan « Un piano dans l’herbe ».

En 2002 la troupe a pris le nom « Sans frontières ». Cette année-là, nous réalisions la mise en scène d’une pièce de Nikolaï Gogol « Réviseur (Revizor) », qui obtiendra la troisième place au festival International des théâtres francophones à Yalta, et dont l’étudiant Litvinov Maxime recevra le premier prix pour le meilleur rôle masculin (le rôle du Gouverneur de la ville) et sera récompensé par un voyage dans la ville théâtrale française d'Avignon.

Le spectacle « Revizor » a été un projet réalisé en commun avec le lycée français de Bagatelle de la ville de Saint-Gaudens. Il y a eu ainsi deux versions du spectacle. La version française a été présentée à Donetsk par les lycéens de Saint-Gaudens. Tandis que la troupe de l'UNTD, avec sa version du spectacle, était en tournée en France à Saint-Gaudens puis à Toulouse. Ce spectacle a bénéficié d’une grande reconnaissance. Il y eut ainsi de nombreuses publications dans la presse française : « les Habitants de Saint-Gaudens veulent être plus proches de l'Ukraine », « Établir les relations entre l'Ukraine et la province Comminges », « « Revizor » de Gogol joué par les Ukrainiens ». Le succès du spectacle fut impressionnant. Le succès fut el qu’il fallut le présenter une deuxième fois, car le théâtre n'a pas pu accueillir tous les spectateurs lors de la première représentation. Dans la mairie de la ville de Saint-Gaudens sous le slogan « Défendons le français en Ukraine » il fut organisé une collecte de livres pour notre faculté. Les Français ont ainsi pu enrichir la bibliothèque de l'université de plus de 350 livres. Cette mission culturelle de la troupe fut, à l’époque, particulièrement appréciée par l'Ambassade d'Ukraine en France.

Par la suite, il y a eu les représentations théâtrales de la pièce de Françoise Sagan « Le cheval évanoui ». En 2005, nous avons réalisé le spectacle selon la pièce de Jean Anouilh « Le voyageur sans bagage » qui a pris part au 16ème Festival International des théâtres d'étudiant REUTEULEU à Lyon (France) et au Festival International à Dniepropetrovsk (Ukraine) où l'étudiant Titov Ivan reçut le deuxième prix pour le meilleur rôle masculin. En 2006, nous mettions en scène la pièce de Michel Mogniat « La bonne conscience ».

Il faut enfin mentionner « L’amour dans la cuisine » d’après Daniel Abinun qui fut joué en 2012 et participa au Festival de Dniepropetrovsk.

Les autres sources d’acquisition des livres de la bibliothèque sont assez variées:

- la publication de nos professeurs (parfois dans la collaboration avec les mastères) de leurs propres manuels et des matériels méthodiques.

- la transmission à la faculté des livres français techniques et des belles-lettres personnellement acquis par nos collaborateurs et partenaires.

- les cadeaux des auteurs français. Nous sommes ainsi fiers d’avoir reçu des livres des auteurs français de messieurs Alain Rey, écrivain et l’un des rédacteurs des dictionnaires d’apprentissage de la langue française « le Robert », Jean-Marie Gogue, savant, spécialiste dans le domaine du management de la qualité, Michel Mogniat, écrivain, Guéorguiy Krutchkov, Professeur de français de l’Université Chevtchenko (Kiev, Ukraine) et quelques d’autres.

- les dons reçus par l'intermédiaire du Point d'Accès à l'Information scientifique et technique, qui a été ouvert à l'UNTD sous l'égide de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), les étudiants et les professeurs peuvent ainsi avoir accès aux documents et aux publications scientifiques de textes complets édités par le Centre National des Recherches Scientifiques de la France (CNRS) et les grandes universités.

- les abonnements des revues «Science et Vie», « Recherches » et « Le français dans le monde » depuis de nombreuses années.

- la base électronique accumulée d’œuvres selon de diverses directions de la science et la technique, surtout à l’aide du portail « Techniques de l’ingénieur ». Ici, il y a plus de 8 000 articles scientifiques et techniques et les services associés pour aller plus loin dans les recherches documentaires et la base de références des bureaux d’études et de la conception, des directions techniques, de la R&D, de la recherches et de l’innovation industrielle. Dans notre base, il y a ainsi des articles dans les domaines suivants : Sciences fondamentales, Génie industriel, Innovations, Environnement - Sécurité, Énergies, Matériaux, Procédés chimiques, Mécanique, Électronique - Automatique, Technologies de l'information, Construction.


Actuellement la bibliothèque compte environ 2000 exemplaires de livres papier et un grand nombre d’ouvrages numériques.


A la fin de cette journée portes ouvertes, nous avons proposé aux étudiants de citer les noms des écrivains français connus selon leurs activités et les ouvrages. On ainsi été cités :

Jean-Jacques Rousseau; Voltaire, Denis Diderot, Honoré de Balzac, Victor Hugo, Molière, Georges Simenon, Antoine de Saint-Exupéry, André Maurois, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas père et fils, Prosper Mérimée, Stendhal, Emile Zola, Françoise Sagan, Flaubert, George Sand, Alphonse Daudet, Jules Verne, Anatole France, frères Goncourt, André Gide, François-René de Chateaubriand, Charles Perrault, Louis Aragon, Maurice Druon, André Breton, Guy Breton, Jean Anouilh, Marcel Proust, Michel Mogniat, Copi, Jean Cocteau, Albert Camus, Pierre Gamarra. 


Pas mal !


G.K.

Partager cette page

S'abonner à « Sans Frontières »


Saisissez votre adresse mail dans l'espace ci-dessous : c'est gratuit et sans engagement

Nous contacter