mobirise.com

FÉVRIER 2017

Les Chœurs de l’Armée rouge réunis pour l’éternité

par Alexandra CERDAN

Nombreux, ils l’étaient sur scène. Généreux, imposants et remarquables, ils l’étaient aussi. Cette chorale militaire russe est composée de chanteurs, de musiciens et de danseurs. Incontestablement, ils pouvaient tout chanter. Des merveilleux chants de noël, en passant par Get Lucky des Daft Punk, lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, avec une audience de plus de 3 milliards de téléspectateurs, un record. Ils ont même chanté la Marseillaise, une pure merveille.

Photo Alexandra Cerdan


Vincent Niclo et les Chœurs de l’Armée rouge
Dans leur tenue d’apparat sur France2, ils accompagnèrent le ténor Vincent Niclo, pour interpréter « All by myself » sous le regard médusé de Céline Dion. Sur le parvis de Notre Dame de Paris et sous la direction du Général Eliseev, chantant a cappella quelques chansons, sans micro ni projecteur. Les chœurs de l’armée rouge pouvaient vraiment accompagner harmonieusement, n’importe quel chanteur (se).

D’une discipline de haut niveau, sans aucunes fausses notes, ils sont parfaitement synchronisés. Leur catalogue musical compte plus de 2000 œuvres.
A l’origine, l’ensemble vocal Alexandrov (armée de terre) a était créé en 1928, sous le contrôle du ministère de la Défense russe, pour redonner le moral aux troupes. Alexandre Vassilievitch Alexandrov, est né en 1886 à Plakhino, dans le sud-est de Moscou et décèdera à Berlin, en 1946. Il avait composé la grande majorité des thèmes de l’Armée Rouge, comme La Guerre sacrée, qui deviendra l’hymne soviétique, remanié en 1977 avec la suppression des passages consacrés à Staline.
Le 25 décembre 2016, la quasi-totalité des choristes de l'ensemble Alexandrov et leur chef, le général Valéry Khalilov, périssent dans le crash d'avion près de Sotchi, dans la mer noire. Les chœurs de l’armée rouge se rendaient en Syrie dans le secteur de Lattaquié. Les chanteurs s'apprêtaient à passer le Nouvel An, avec les forces russes basées en Syrie. Une enquête criminelle a été ouverte pour déterminer si des manquements aux règles de sécurité aérienne sont à l'origine de l'accident, a précisé la commission d'enquête russe. Il est bon de préciser qu’aucunes des chaines françaises, n’a rendu un hommage en diffusant un concert des chœurs de l’armée rouge.

A.C.

Partager cette page

S'abonner à « Sans Frontières »


Saisissez votre adresse mail dans l'espace ci-dessous : c'est gratuit et sans engagement

Nous contacter