Mobirise Website Maker

POLITIQUE & SOCIÉTÉ

Le Congrès russe du Canada demande une enquête équitable et indépendante sur les événements tragiques du 2 mai 2014 à Odessa en Ukraine

Chers parlementaires,

Pour le troisième anniversaire des événements tragiques d'Odessa du 2 mai 2014, le Congrès russe du Canada (CRC) se remémore ceux qui ont été victimes de la violence des radicaux de droite ukrainiens et attire l'attention sur l'échec des autorités ukrainiennes à mener à bien une enquête impartiale et de poursuivre les coupables... 

La nation québécoise, une espèce en voie de disparition

La nation québécoise est aujourd’hui confrontée à différents problèmes, dont les quatre problèmes majeurs sont...

Retour de Bosnie

La Bosnie est un beau pays. Ici il y a de très belles montagnes, des ruines pittoresques de châteaux forts moyenâgeux, et il y a même un bout de plage, où la Bosnie accède à la mer...

Appel aux députés du Parlement canadien de dénoncer les tentatives de tenir les souvenirs collectifs de la grande victoire sur le nazisme allemand et d’arrêter la falsification de l’histoire

Chambre des Communes
Ottawa, Ontario
Canada K1A 0A6
23 mai 2017

Chers parlementaires,

Il y a soixante-douze ans, la plus horrible guerre du XXe siècle se terminait par une victoire spectaculaire des Puissances alliées sur les forces unies de l'Allemagne nazie, du Japon impérial, de leurs satellites et de leurs collaborateurs. L'Union soviétique a payé le prix le plus élevé pour atteindre cette victoire vraiment épique... 

Vent de panique en Ukraine : le peuple du 9 mai est bien vivant

En Ukraine s’est déroulé récemment l'Eurovision. Cet évènement pourtant mineur a eu pour effet d'obliger le pouvoir ukrainien à montrer un visage « civilisé », notamment pour les célébrations du 9 mai... 

Âme qui vive ?

QU’EST-CE QUE L’IRRUPTION DES PITRES DANS LA VIE PUBLIQUE NOUS APPREND SUR NOUS-MÊMES?

Nous Européens n’aurons bientôt plus les moyens de regarder la réalité en face...

Que penser contre le Système ?

Depuis l’effondrement, programmé, de l’Union soviétique en 1991, le monde qui apparemment s’ordonnançait jusqu’alors entre deux pôles antagonistes, Washington contre Moscou, le libéralisme contre le marxisme, la « liberté contre l’oppression » etc. se trouva tout à coup univoque, unipolaire et pour tout dire sorti de l’Histoire comme avait pu le penser Fukuyama...

L’OTAN menace notre sécurité

Si vis pacem, cole iusticiam
Devise de l’OIT

L’OTAN masse des troupes et des armes aux marches de la Russie. Nous tenons à exprimer notre inquiétude devant la propagande qui déforme la réalité des menaces qui pèsent sur la paix...

Lettre au Premier ministre du Canada

Cher Premier ministre,

Le Congrès russe du Canada voudrait exprimer ses plus vives inquiétudes sur la nomination de Mme Chrystia Freeland en tant que ministre des Affaires étrangères du Canada...

La Macédoine au risque de la disparition

Indépendante depuis le 8 septembre 1991, la Macédoine est la seule République à être sortie pacifiquement de la Fédération yougoslave...

L’Ukraine prend acte de la séparation du Donbass

La guerre en Ukraine vient encore une fois d'arriver dans une nouvelle phase, qui cette fois risque de durer longtemps...

Techno-serfs, hackers et techno-lords

Je republie aux éditions Avatar mon livre sur Internet, publié par les Belles Lettres en l’an 2000. Il fit alors la une du Monde des Livres et même de Libération...

Médias et Matrix : comment se libérer ?

Ces dernières années, plus spécialement ces derniers mois, l’information n’informe pas plus qu’elle ne désinforme. Pilotés par des oligarchies déracinées dont nous ne voyons que les marionnettes effarouchée, les médias réinventent un monde qui n’a ni transcendance, ni immanence réelle...

Un cadavre nazi dans le placard familial

Le 10 janvier, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a remplacé le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion par Chrystia Freeland, une ancienne journaliste fière de ses racines ukrainiennes et bien connue pour son hostilité envers la Russie...

Lettre ouverte à Lise Ravary

Madame Ravary,
Je lis régulièrement vos rubriques et je trouve que la plupart du temps votre jugement est excellent et même si parfois je trouve que vous n'avez pas raison sur certains sujets, j'apprécie quand même votre raisonnement...

L’« ukrainisation », une notion de régionalisme

Aussi loin que je me suis intéressé à l'histoire de l'Europe de l'Est, jamais je n'ai réussi à donner une définition suffisamment juste et simple de l'Ukraine et des Ukrainiens...

Pourquoi Bruxelles veut facturer à Londres 60 milliards d’euros

Juncker, ce gentil démocrate européen et ami de tous les peuples qui a organisé l’un des plus vastes systèmes « d’optimisation fiscale » (comprendre de fraude légalisée) avec le scandale du « LuxLeaks », a bien dit la semaine dernière que le Brexit ne serait pas indolore...

Alain de Benoist : Pourquoi la « déradicalisation » des « islamistes » est vouée à l’échec…

Les pouvoirs publics avaient annoncé en fanfare le lancement de « centres de déradicalisation »...

De provocations en étincelles…

« Arrêtes ou tu vas t’en prendre une ! » - phrase compréhensible par chacun, qui structure nos vies quotidiennes à travers des rapports de force depuis que l’humanité existe, même dans sa forme la plus primitive...

L’Union européenne et le christianisme

L’Europe n’arrête pas de rejeter son identité chrétienne. Mais pourquoi les choses se passent-elles de cette façon...

Entrevue avec Henri Paul Falavigna, Président de Solidarité enfants de Beslan

François MAURICE : Monsieur FALAVIGNA, vous présidez l’association « Solidarité enfants de Beslan » en Ossétie. Pouvez-vous parler en quelques mots de l’Ossétie...

L’extension de l’Empire et les folies ukrainiennes

Depuis le début des événements qui secouent l’Ukraine et qui sont assimilables en tout point à une guerre civile, c’est plus de 10 000 victimes qui sont à déplorer...

Avec le décret migratoire, Trump défie Téhéran

Le décret migratoire de Donald Trump visant sept pays du Moyen-Orient (Iran, Irak, Syrie, Libye, Somalie, Soudan, Yémen) est manifestement une opération démagogique...

L’outil de politique étrangère de Donald Trump

« Je continue de croire que Donald Trump ne sera pas président, car j'ai foi dans le peuple américain. »
Barack OBAMA lors d’une conférence de Presse en Californie. Extrait du Courrier International...

Propagandes, propagandes…

Le site Slate publie une forme de publicité éditoriale pour le livre d’Olivier Schmitt Pourquoi Poutine est notre allié? Anatomie d’une passion française (Hikari Éditions, 128 pages, 9,90 euros1)...

Désinformation sur la tentative de coup d’État en Pologne

« […] la Pologne est entrée depuis trois jours dans une crise politique grave...

La désinformation occidentale au service de la guerre

LES MÉDIAS OCCIDENTAUX VOUS ONT « INFORMÉ » QU'EN 1979, L'URSS AVAIT ENVAHI L'AFGHANISTAN...

Le cœur du système

« La propagande sert davantage à nous justifier nous-mêmes qu’à convaincre les autres; plus nous avons de raisons de nous sentir coupables, et plus fervente sera notre propagande. » (Eric Hoffer, The True Believer: Thoughts on the Nature of Mass Movements)...

L’Europe impuissante et soumise

Pauvre Europe avec sa collection de nains qui ont ligoté avec les bandelettes de l’impuissance le géant qui avait conquis le monde... 

Un air de printemps serbe

Dans le frimas de cette matinée de décembre flottent sur Banja Luka des mots lourds d'une âpre réalité :
 
« Ко искрено и страсно љуби Истину, Слободу и Отаџбину, слободан је и неустрашив као Бог, а презрен и гладан као пас. »...

La Lituanie distribue des manuels à ses enfants

La première fois que je suis allé en Lituanie, c’était au début des années 90. Je suis resté près de trois ans. Assez pour parler la langue et vivre des expériences extrêmes, à tous égards. Je me suis fait deux-trois amis que je garderai à vie. L’un d’eux a fait des centaines de kilomètres en auto-stop pour accompagner mon errance lorsque j’étais retenu malgré moi en Pologne...

Pourquoi les minorités votent comme Soros

On est tous plus ou moins métissés, on a tous des copains de toute origine. Le problème n’est pas dans les gens. Il est dans les minorités, il est dans la politique, il est dans ce plus vieux métier du monde...

Brexit, Trump, Fillon ! Et si BFM TV nous avait menti ?

Depuis le vote du Brexit au Royaume-Uni le 24 juin dernier, tout se passe comme si l’agenda de la mondialisation semblait abandonné ou en tout cas avait du plomb dans l’aile...

La libération d’Alep et l’Occident face à ses bassesses

Le 7 décembre, Federica Mogherini a fait une déclaration qui laisse sans voix : l'UE serait le SEUL fournisseur d'aide humanitaire en Syrie. Voici à quel degré d'hystérie tombe la communauté internationale lorsque la libération d'Alep semble irréversible...

Iran, Syrie, Alep : retour sur une victoire à la russe

Le 30 septembre 2015, le Conseil de la Fédération de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie approuve l'appel de Vladimir Poutine afin de permettre l'utilisation des forces armées russes à l'étranger...

Ankara est-il le Sarajevo du XXIè siècle ?

L’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara, Andreï G. Karlov, réveille le spectre glacial et menaçant de Sarajevo et de l’Archiduc François-Ferdinand. Le fait que son assassin ait été semble-t-il un officier de la police anti-émeutes d’Ankara ne peut qu’inciter à se poser des questions sur la pénétration par des islamistes de l’administration Turque...

Libye (partie 2). Vers la fin du joug américano-salafiste ? Témoignage de Franck Pucciarelli

2011. Cela semble déjà loin pour les amnésiques, mais c’est pourtant si proche. Ces cinq années qui nous en séparent ne font que rapprocher l’Europe et le Moyen-Orient des conséquences du coup d’Etat libyen dont Sarkozy, lors d’un plateau TV datant de septembre 2016, osa dire, défiant Pujadas, le bon sens commun, et la décence la plus élémentaire, que « depuis Lawrence d’Arabie, on a évité un drame entre l’Orient et l’Occident »...

La Turquie. Facteur de tensions en Irak

Alors que la préparation de la bataille de Mossoul retenait l’attention de tous les observateurs, le Président Erdogan est intervenu avec violence, début octobre, dans les affaires intérieures de l’Irak, ouvrant une crise régionale et complexifiant davantage la délicate préparation de l’offensive sur Mossoul...

D’Alep à Trump : sommes-nous sur la ligne droite finale ?

Quand je dis « nous », je sous-entends le Moyen-Orient, l’Europe occidentale et la Russie confondus. Quand je dis « sur la ligne droite finale », je me demande si le peuple syrien parviendrait au bout de ses peines et si les seigneurs du chaos auront des comptes à rendre. Dans les deux cas, le scénario serait beaucoup trop simple, voire idyllique...

Le Parlement européen acculé à renier la liberté de la presse

La radicalisation de la rhétorique dans les structures de l'Union européenne est plus un aveu de faiblesse institutionnelle que de vigueur de l'institution. Il est possible d'accuser la Russie de tous les maux, de voir « la main du Kremlin » derrière la montée de l'euroscepticisme malgré la propagande médiatique soutenant à tour de bras la route pavée d'or ouverte par l'UE...

Toujours plus à l’Est, l’Allemagne renoue avec son tropisme

On l’oublie souvent, l’Allemagne, après la guerre franco-prussienne de 1870, a constitué un vaste empire colonial sur une base mercantile. En effet, les deux principales puissances mondiales de l’époque, le Royaume-Uni et la France, se sont déjà partagé la plupart des terres et Bismarck, pense alors à une politique coloniale qui ne doit pas aller à l’encontre de celle menée par ces deux grandes puissances...

Quel « nouvel » ordre mondial ?

La situation internationale est désormais marquée par un approfondissement et une accélération des tendances qui étaient perceptibles il y a déjà dix ans : la puissance américaine est de plus en plus contestée, on assiste à l’émergence de nouvelles institutions internationales et dans le même temps les anciennes institutions, soient héritées de la fin de la seconde guerre mondiale (comme le FMI et la Banque Mondiale) soit de la guerre froide (comme l’OTAN) se transforment...

Vingt-cinq ans après la dissolution de l’URSS

On peut se poser la question de ce qu’aurait été le monde, à la fois d’un point de vue idéologique mais aussi géopolitique si l’URSS ne s’était pas effondrée. Cette question n’est, bien entendu, pas innocente. Bien sûr, on peut la poser d’un point de vue nostalgique ; mais tel n’est pas notre objet. Il s’agit plutôt de comprendre à travers quels mécanismes le sort de l’Union soviétique a été scellé, et quelles furent les conséquences de cet évènement...

La spirale de l’impuissance

L’Europe s’est anesthésiée dans sa procrastination. Elle est devenue la Belle au Bois dormant. Elle se réveillera comme Euramérique ou Eurasie, à moins qu’elle devienne Eurabie.
C’est un roman de Georges Simenon, La fuite de monsieur Monde, qui dépeint le plus profondément la situation l’Européen moderne. Arrivé au bord de la cinquantaine, M. Monde, petit industriel prospère, disparaît un matin sans crier gare. Alors que sa femme, personne froide et sans cœur, envoie la police à ses trousses, il prend un faux nom et se refait une vie au bas de l’échelle sociale, dans le Midi, avec une entraîneuse qu’il a sauvée du suicide...

En Mer de Chine méridionale…

Portant le nom d’un capitaine de baleinier du XIXe siècle, les Spratly sont un archipel de minuscules îlots et récifs de corail situés au cœur de la mer de Chine méridionale, à 1 500 kilomètres des côtes chinoises, 400 des côtes vietnamiennes et environ 300 des côtes philippines ou malaisiennes. Plus qu’une zone géographiquement précise, il s’agit d’un espace où s’expriment aujourd’hui les rapports de forces entre les pays d’Asie du Sud-Est et d’Asie de l’Est. Ainsi, par exemple, en octobre 2015, les Etats-Unis avait envoyé l’USS Lassen, à moins de 12 miles (22 kilomètres), d'un îlot artificiel construit par Pékin dans l'archipel des Spratly entraînant le « fort mécontentement » et « l’opposition » de la Chine...

« Transnistrie – Le Poids des Empires », la théorie des « Petits dominos » d’Inna Brisset

Inna BRISSET est née en 1968 dans l'ex-URSS et a vécu en République socialiste soviétique de Moldavie. Bilingue français-russe, elle est titulaire d'un diplôme de professeur de français langue étrangère de l'Université d'Odessa (1991 - Ukraine) ainsi que d'une Maîtrise de langue, culture et communication russe de l'Université de Lille 3 (2009 - France)...

Libye (partie 1). Vers la fin du joug américano-salafiste ? Témoignage de Franck Pucciarelli

L’heure de vérité semble avoir sonné : la Jamahiriya arabe syrienne est en passe de se reformer. Que dis-je ! De venger le sang d’un innocent, Mouammar Kadhafi, que l’on réhabilitera sans doute dans quelques années comme l’on a tacitement réhabilité Sadam Hussein (la CIA nous a trompé, dixit Colin Powell) et comme le TPIY a disculpé, dans un silence médiatique monstrueux, Slobodan Milosevitch dont le décès précoce relève du non-dit médical...

Les Clinton et l’Ukraine

A quelques jours du scrutin présidentielle, la candidate Clinton récolte en tempête le vent qu'elle a semé à travers le Monde ces dernières années, et si même paraît-il il ne faut pas tirer sur une ambulance, il est intéressant de rappeler ici quelques éléments liant l'oligarchie ukrainienne à la ploutocratie étasunienne dont les Clinton sont un rouage important.
Ce n'est plus un secret pour personne que le renversement du Président ukrainien élu Ianoukovitch en février 2014 a été organisé par le Département d'état étasunien. Cette ingérence subversive américaine pour une préemption de l'Ukraine, ce "pivot stratégique européen" vital pour réussir à encercler la Russie (la stratégie du « contaitment » de la Russie définie depuis le XIXème siècle par MacKinder, puis Kennan et Brzeziński), s'est exercée depuis les années 90 à travers des aides diverses données à l'opposition politique pro occidental...

Le déraillement apocalyptique de l’Occident antichrétien. Bilan provisoire.

Devrait-on parler de la fin de l’Empire romain d’Occident par allusion au précédent que nous connaissons tous depuis les bancs de l’école ? Ces derniers jours, nous entendons beaucoup parler des folies inqualifiables qui caractérisent la course présidentielle US, de l’évincement éventuel d’un candidat pourtant reconnu et massivement soutenu au moustique qui serait venu se poser sur le sourcil droit de Mme Clinton lors des débats et qui aurait donc prédéterminé sa future victoire. Nous entendons parler de ses maladies hypothétiques, des mystérieuses injections que lui feraient un non moins mystérieux garde du corps et des propos machistes qu’auraient tenu Trump en 2005 et qui lui vaudraient d’être disqualifié...

Trump : les raisons de la victoire

La veille du scrutin, un grand journal américain écrivait : « Trump est dans son bunker comme Hitler la veille de sa mort ». Quel brillant pronostic ! Il résume l'aveuglement impressionnant de ces élites bien-pensantes qui croient que leur monde est le monde tout court. Provoquant un véritable séisme politique, le businessman new-yorkais vient de conquérir la Maison blanche à la hussarde. Il a transformé le camp adverse en champ de ruines. Il a ridiculisé les médias qui n'ont eu de cesse de le vilipender...

Le peuple a encore frappé ! Hillary Clinton est battue !

La victoire de Donald Trump est tombée comme la foudre sur le microcosme médiatique, l’oligarchie politique, et la bien-pensance installée.
 
Sur LCI, Bernard-Henri Levy, cet homme qui se trompe toujours et sur tout, mais a quand même les micros et les caméras prosternés devant lui, est venu stigmatiser le vote des Américains, qu’il a réduit à être un vote raciste, antiféministe, et pro-poutine. Le ridicule ne tue pas, heureusement pour lui...

D. Trump 45e Président des États-Unis : l’espoir d’un apaisement international

Malgré une pression médiatique sans précédent et le soutien plus qu'inconditionnel des "leaders" de la communauté internationale à Hillary Clinton, Donald Trump a gagné les élections américaines et devient ainsi le nouveau Président des Etats Unis, avec lequel il faudra bien travailler...

Réflexions générales sur l’Ukraine

La crise en Ukraine est fortement alimentée par l'Occidental qui a choisi quels étaient les « bons » et les « méchants » donnant d'emblée leur aval aux putschistes sans relever le fait que parmi ceux-ci figuraient des néo-nazis jusqu'alors peu fréquentables qui se révélèrent paradoxalement alliés du jour au lendemain ni d'ailleurs, sans trop se poser de questions sur la provenance réelle des tirs sur la place Maïdan qui firent tant de morts et dont aujourd'hui bon nombre d'observateurs qui étaient sur place à l'époque se posent la question de savoir s'ils n'ont pas été volontairement dirigés de chaque côté des barricades de façon à faire exploser en guerre civile une tension déjà chauffée à blanc...

Comment peut-on être « pro-russe » ?

Comme si elle avait les vertus d'un exorcisme incantatoire, une véritable litanie inonde les médias occidentaux. La Russie, dit-on, est une menace pour l'Occident, un péril mortel pour ses intérêts, un ferment corrosif pour ses valeurs. Insensible à la diplomatie, cette puissance aux allures de brute épaisse ne comprend que la force...

Arabie Saoudite, notre « irremplaçable allié »

« L’Arabie saoudite est pour nous, monde occidental, un allié irremplaçable »affirme en ouverture l’éditorial du Temps au lendemain de la mort du roi Abdallah. Il atténue cet axiome d’une série de mais, mais des mais aussi délicats que les doigts d’un démineur sur le nez d’une bombe...

La crise mondiale multidimensionnelle, ou la « Guerre façon poupées-russes »

Les crises mondiales ont souvent été le reflet de crises économiques et idéologiques calquées sur des géographies bien définies. Aujourd'hui, les situations sont beaucoup plus complexes. On défend moins son pays qu'une vision du monde au sens propre. Ce qui se passe actuellement à travers la Syrie mais aussi l'Europe et le positionnement des grandes puissances vis-à-vis de ces complexités n'est plus seulement à expliquer sur un planisphère accroché à un mur car entrent en compte des problématiques historiques, religieuses, économiques, d'une telle complexité que nous en arrivons à des conflits à multiples dimensions...

De l’odieuse morale des seigneurs du chaos

Chassez le naturel et il revient au galop ! Plein de bon sens, le gouvernement français avait osé prendre quelques distances avec l'Etat profond US, belliciste, jusqu'au-boutiste et particulièrement sanglant quand il en va de ses intérêts. On aurait pu alors croire que le départ de Fabius, fin 2015, allait préfigurer une nouvelle ère dans le traitement européen (pas occidental !) du dossier syrien et une alliance de revers anti-salafiste entre la France et la Russie...

La Syrie, terrain de rodage de l’armée russe

Le Conseil européen des Affaires étrangères (European Council on Foreign Relations) est un think-tank international qui se donne pour modèle les think-tank américains et ambitionne d’avoir le rôle qu’ils ont joués pour amener les Etats-Unis a abandonné leur politique isolationniste… 

Syrie : encore un effort !

A en croire le petit monde des médias, le retour à Paris du groupe américain dont le concert avait été interrompu au Bataclan par l’attentat islamiste est un événement. Entourés d’un grand déploiement de forces policières, des spectateurs et des victimes de la meurtrière soirée seront scrutés. Des psychologues suivront de près les réactions émotionnelles. Il faut absolument dans notre société que tout tourne au spectacle et que tout sombre dans le dérisoire...

Les acteurs du conflit syrien : état des lieux sur la rébellion

A la suite des protestations populaires manipulées, improprement dénommées « Printemps Arabes », qui se sont propagées comme une traînée de poudre en Afrique du Nord au début de l’année 2011 entraînant la chute des régimes tunisien, libyen et égyptien, une vague de contestation sans précédent s’est organisée en Syrie en opposition au régime de Bachar el-Assad dès le mois de mars 2011...

Deir-ez-zor : confusion ou duplicité de Washington ?

Un événement d’une rare gravité vient de se produire à Deir-ez-zor en Syrie. Cette ville se situe au nord-est du pays à proximité de l’Irak, dans la zone désertique tenue par l’Etat islamique qui en contrôle la plus grande partie, le long de l’Euphrate. L’aérodrome et les quartiers qui l’entourent forment une enclave défendue par l‘armée syrienne. L’aviation américaine vient de bombarder ce secteur en tuant entre 60 et 80 militaires loyalistes...

Deir Ezzor : et si les Etats Unis n’avaient pas commis d’erreur…

Le 17 septembre, les avions de la coalition américaine ont bombardé l'armée syrienne à Deir Ezzor, ouvrant la porte à une contre-attaque de l'Etat Islamique, qui attendait depuis longtemps cette aubaine. Cela tombe juste au moment où les Etats Unis refusent de divulguer au Conseil de sécurité de l'ONU le contenu de l'accord conclu avec la Russie sur la Syrie. Une « erreur » ? Dans ce cas, bien coordonnée avec les forces terroristes sur place...

La Syrie, baromètre de la crise de l’establishment

Certains libéraux russes ont tendance à déplorer ce qu’ils disent être les frasques (ou les idioties, selon la personne) de Washington en matière de politique étrangère. J’en connaissais un qui me disait, yeux écarquillés, mains tremblantes, joues gonflées : « Arrête avec la conspirologie, Françoise ! Washington ne cherche pas la guerre, il se fiche éperdument de Poutine, d’Assad, de Ianoukovitch (c’était avant le Maïdan), ce ne sont que de sombres crétins irresponsables (SIC !) ... 

Etats-Unis, vérités et contre-vérités sur l’impérialisme

Contrairement à une idée reçue, les Etats-Unis ne furent pas de manière systématique un peuple, une nation « agressive ». En sociologie comme en histoire, il faut savoir être objectif...

François Burgat, blanchisseur d’Al-Qaïda

Les amis de la « révolution syrienne » nous disaient que Bachar Al-Assad était un tyran sanguinaire coupable d’atrocités sans nom. Ils clamaient que le peuple syrien dressé comme un seul homme aurait bientôt raison du « boucher de Damas ». La main sur le cœur, ils juraient que l’opposition démocratique congédierait les djihadistes, préparant la Syrie de demain..

Slobodan Milosevic n’était donc pas le « bourreau des Balkans »

L’Amérique et l’Europe de l’ouest n’ont eu de qualificatifs assez forts pour exprimer la haine que leur inspirait l’ancien président de la République de Serbie, Slobodan Milosevic, dans les années 1990. Les medias dominants l’avaient unanimement surnommé « le boucher des Balkans », Bill Clinton l’avait accusé d’avoir commencé les guerres en Croatie et en Bosnie, Jacques Chirac avait dénoncé chez lui sa « volonté méthodique d’effacement de tout un peuple » et lui imputait des « pratiques qui rappellent les heures les plus sombres de la barbarie »...

Pour l’Europe, mais contre l’Union européenne : nouvelles tendances dans l’Ancien Monde

Aucun peuple ne pourrait vivre sans évaluer les valeurs ; mais s'il veut se conserver, il ne doit pas évaluer comme évalue son voisin.
Friedrich NIETZSCHE « Ainsi parlait Zarathoustra »...

Voyage au centre du NET et guerre de l’information

1. UN NOUVEAU CHAMP DE BATAILLE
Depuis l’avènement du NET et de la révolution 2.0, une nouvelle société numérique s’est mise en mouvement avec pour corollaires ses avantages, ses opportunités mais aussi ses faiblesses et les menaces inhérentes...

Complot or not complot ? Quelques réflexions sur des événements qui se sont déroulés récemment dans le monde…

Pour déminer tout de suite le terrain et éviter les accusations de complotisme destinées à ruiner toute discussion sérieuse, je confesserais en préambule que je ne suis pas complotiste, puisque la doxa dit que ce n’est pas bien...

Le syndrome Tolstoïevsky

Le problème, avec l’approche occidentale de la Russie, n’est pas tant dans le manque de volonté de comprendre que dans l’excès de volonté de ne rien savoir...

La 22ème année de l’ère Heisei ou le retour du Japon

Le 6 août 2013 (date symbolique), la marine japonaise a dévoilé l’Izumo, premier porte-hélicoptères de la classe 22DDH, bâtiment qui est entré en service en mars 2015. Le chiffre 22 ne fait pas référence à un tonnage, une largeur ou une quelconque longueur mais à la 22e année de l’ère Heisei...

Retour sur le conflit en mer de Chine méridionale

« PEKIN, 19 juin 2016 (Reuters) ‐ Un navire de guerre indonésien a tiré sur un chalutier chinois vendredi, blessant un marin, a déclaré dimanche le ministère chinois des Affaires étrangères. »...

La relation-franco-russe : longue durée et temps présent

La Russie et la France ont tout pour être les alliés parfaits. L’absence de frontières communes exclut toute forme de conflit larvée, comme il a pu en exister entre la France et les Empires allemands pendant des siècles...

Attentats d’Istanbul : Ahmed Tchataïev, terroriste protégé par Amnesty et la Cour de Strasbourg

Le 29 juin l’aéroport d’Istanbul fut l’objet d’un sanglant attentat perpétré par trois kamikazes, dont un tchétchène, évidemment réfugié politique en Autriche, souvent arrêtés dans différents pays européens, toujours relâché sous la pression conjointe de groupes nationalistes locaux, d’Amnesty International et de la Cour européenne des droits de l’homme qui refusait son extradition vers la Russie... 

Quand un député ukrainien en appelait au génocide…

Les quelques reportages rédigés par des journalistes français le présentent comme un garçon à l’allure de rugbyman, un peu rustique, mais très agréable…
Ukrainien, juif et Cohen, Borislav Bereza est né en 1974 à Kiev. En 1991, après la chute de l’Union soviétique, il émigre en Israël, où il vivra jusqu’en 1993...

Petit billet de rigueur sur le Brexit, what else ?

Le oui l'a remporté, mais l'on nous explique que les Anglais sont désespérés, que c'est tragique pour le pays, qu'ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient. Père, pardonne-leur ! En effet, comment oser dire non à l'UE, à son avenir glorieux, à ses routes pavées d'euros, à sa City fleurissante, à ses horaires dérégulées et à son SMIC remis au placard avec les fichus de mémé...

Pour une Grande Europe de l’Atlantique à l’Oural

« C’est mon opinion, et rien ne m’empêchera d’être du même avis qu’elle ! » Pierre Dac (humoriste)

Lors d’une conférence de presse donnée en 1949, cinq ans seulement après le sortir de la Deuxième Guerre mondiale et alors que se déroulait l’opération du pont aérien de Berlin-Ouest, le Général de Gaulle déclarait qu’une « Grande Europe » ne pouvait reposer que sur la « base » d’un « accord entre Français et Allemands », ennemis dits héréditaires...

Maïdan : les dérives d’une « révolution » anti-russe

« Je pense que ce sont les Etats-Unis qui ont semé la pagaille. Ils se servent des contradictions, des bras-de-fer, ils interviennent et exacerbent des conflits »
Mikhaïl Gorbatchev,
Moscou, 11 02 2016

Le spectaculaire recul européen du président ukrainien Viktor Ianoukovitch a été, pour Washington, le prétexte de son renversement en vue du contrôle d’un État stratégique de l’Eurasie post-communiste. Selon l’affirmation du 24 mai 2016 du chef de la diplomatie russe, S. Lavrov, ce putsch concrétise le « point culminant » de l’offensive géopolitique américaine et, surtout – selon moi –, son vieux rêve obsessionnel de la Guerre froide : le reflux de la puissance russe dans son espace historique...

Le projet Savchenko

Que le cas Savchenko relève de la psychiatrie, cela ne fait de doutes pour personnes, en Ukraine non plus. Mais que justement Savchenko soit un « projet » mis en place et régulé, cela semble de plus en plus probable. Savchenko, le nouveau Mandela ukrainien. Pauvre Mandela, ils avaient déjà essayé avec Khodorkovsky pour la Russie...

Tentative de coup d’état au Kazakhstan

Un enchaînement d'évènements laissent songeur. Entre une attaque par des terroristes dits extrémistes islamistes à Aktobe dimanche, l'arrestation de personnes influentes pour tentatives de coup d'état, la situation est particulièrement tendue au Kazakhstan...

L’avenir du terrorisme

Nos deux pays la France et la Russie subissent dans leur chair les conséquences d’actes terroristes d’une violence sans limite qui frappent de préférence les populations civiles. Condamner ces actes parait une évidence. Vouloir s’organiser et coordonner nos forces pour combattre les groupes terroristes est une nécessité que personne ne conteste.
Il est pourtant un aspect qui n’est que très rarement abordé dans les médias et chez les analystes occidentaux, qui est celui de l’origine du terrorisme. Il s’agit non seulement de l’origine immédiate, comme par exemple la déstabilisation de la Syrie ou de la Lybie, mais aussi de l’origine philosophique qui fait que certaines puissances occidentales acceptent délibérément de laisser faire, voire d’instrumentaliser et de soutenir les groupes terroristes les plus radicaux pour accomplir leurs objectifs géopolitiques...

Odessa : ni oublier, ni pardonner au nom de la dignité

Le 2 mai 2016, Odessa commémorait les deux ans de la tragédie de la Maison des syndicats, où 50 personnes périrent brûlées, gazées, achevées une balle dans la tête, plus de 250 furent blessées et une ville mise à genoux par les milices néo-nazies du nouveau régime pro-européen. Un des responsables de ce massacre, A. Parouby, est aujourd'hui à la tête du Parlement ukrainien. Mais les habitants, malgré menaces et pressions, sont sortis dans la rue au cri de « Nous nous souvenons, nous ne pardonnons pas »...

Le dessous des cartes du scandale « Panama Papers »

Dans la société de l’information 2.0 dans laquelle évolue notre société actuelle, j’ai en tant que professionnel de l’intelligence économique pris l’habitude de décrypter l’information et notamment lorsqu’il s’agit d’une véritable opération de « Guerre de l’information ».
Le scandale d’évasion fiscale à grande échelle, le désormais célèbre « Panama Papers » en est un bon exemple et une excellente base de réflexion...

Évolutions des relations franco-russes du XVIIIème au XXIème siècle

Pascal Tran-Huu a été Chargé du pilotage au sein du Service Parisien de soutien à l’Administration Centrale et Chargé de session à l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale à Paris, avec le grade de Capitaine. Il est aujourd’hui, entre autres activités, Chargé des relations internationales et institutionnelles auprès du cluster Vallée de l’Energie et nous fait l’honneur de partager son analyse sur l’évolution des relations franco-russes...

« Ukraine : les masques de la révolution » : le coup du chapeau de Paul Moreira

« Les Américains n’ont pas été informés de la vilaine réalité de la révolution ukrainienne en 2004 (…) qui a installé un régime soutenu par les Etats-Unis, farouchement anti-Russe, appuyé par des groupes armés néo-nazis. Mais un documentaire français a osé exposer cette dure réalité » écrivait Consortium News1...

Réflexions franco-allemandes

Les informations recueillies, durant mes quatorze années d’activités comme président de l’ORFACE, conjuguées à mes très nombreux entretiens avec de multiples personnalités de part et d’autre du Rhin, m’amènent à exposer mes craintes quant au futur de la relation franco-allemande en Europe...

Charleroi – Donetsk

Le 1 décembre 1983 été signé le protocole du jumelage entre la ville de Charleroi et la ville de Donetsk consacrant des relations entamées en 1966. Les villes ont une grande différence d’âge puisque Charleroi a été fondé en 1666 tandis que Donetsk n’est apparu qu’en 1869. L’industrie a joué un rôle principal dans l’union de ces deux villes : essentiellement les mines de houillers, les aciéries et les constructions mécaniques. Charleroi est un grand centre industriel comme Donetsk, mais aussi un grand nœud routier et ferroviaire, ayant une dimension culturelle importante et riche par ses curiosités historiques. Différents projets ont ensuite contribué au renforcement des communications interculturelles entre les deux villes. A l’instar d’échanges avec des élèves de l’école N°115 de Donetsk et notamment de l’apprentissage approfondi des langues étrangères, y compris de la langue française...

L’observatoire des relations franco-allemandes pour la construction européenne

Mon engagement en faveur des relations franco-allemandes n’est plus à faire. Depuis de nombreuses années, j’avais dans l’idée de créer une entité spécifique, une sorte de courroie de transmission qui permettrait d’associer, la société civile, les entreprises, les institutions, mais également tous les autres acteurs du monde franco-allemand dans le grand débat que représente la construction européenne...

La Francophonie à l'agonie...

La langue française est aujourd’hui la 5e langue la plus parlée au monde avec 274 millions de locuteurs. Le français est la 2e langue apprise comme langue étrangère après l’anglais et est la 3e langue des affaires dans le monde. Le français est la 4e langue d’internet… et pourtant la Francophonie n’a jamais été autant malmenée, sans doute même menacée…

La Nouvelle Route de la Soie

Les volumes atteints du produit intérieur brut et les taux de croissance de l'économie chinoise supposent la nécessité de renouveler le système d’accents, de critères, d'évaluations dans le domaine de la macroéconomie. Un des problèmes mondiaux attirant l’attention des analystes, des experts, des politiciens est le sujet de la Nouvelle Route de la Soie, c’est-à-dire des perspectives des flux de marchandises et financiers, des transformations dans le marché mondiale de l'emploi et des questions apparentées : des schémas logistiques, des projets et des programmes d'infrastructures...

Partager cette page

S'abonner à « Sans Frontières »


Saisissez votre adresse mail dans l'espace ci-dessous : c'est gratuit et sans engagement

Nous contacter